Weldcome

Formation diplômante de soudeur international pour demandeurs d’emploi

S'inscrire


Qu'est-ce que WELDCOME ?

WELDer COoperation Mobility European
COopération en Soudage*(WELDing) visant la Mobilité de l'emploi Européen

Formation soudage diplômante pour demandeurs d'emploi français et belges.

Procédé : MIG/MAG-TIG-EE
Validation : qualifications plus diplôme IW (International Welder)

Où ?

Tournai et Lille (Atelier)

À quelle fréquence ?

2 sessions par an

Durée ?

400h pratique
+
270h théorie
+
Stage en entreprise

Répartis sur 7 mois

Horaire ?

De jour : 9H00 à 17H00

Condition d'inscription ?

  • Être demandeur d’emploi (Homme / Femme)
  • Formations en convention avec le FOREM en collaboration avec l’ICAM (école d’ingénieur à Lille).

Je suis résident
Belge
et je m'inscris.

Je suis résident
Français
et je m'inscris.




Durée

4 années / 8 sessions de formation
Du début 2018 à 2022.










Public visé

120 demandeurs d’emploi, hommes et femmes, français et belges, en grande difficulté d’insertion sociale et professionnelle et majoritairement des jeunes demandeurs d’emploi. Environ 100 entreprises du secteur « métallerie et tuyauterie » à la recherche de profils spécifiquement formés à ces métiers en tension.




Historique du partenariat

L'ICAM

Bénéficie d’une expérience trés significative dans le domaine de la formation professionnelle continue dans le secteur de l’industrie depuis plus de 110 années et de 20 années dans le secteur du soudage.

De plus, l’Icam dispose de locaux et ateliers techniques dans les domaines techniques industriels (soudage, usinage, productique, maintenance industrielle, CAO/DAO, électricité industrielle et du bâtiment, ...). Notre équipe pédagogique est constituée d’intervenants et d’enseignements bénéficiant d’une expérience longue en industrie et sont experts dans ces domaines.

Notre équipe bénéficie d’une expérience importante dans le cadre de la coordination de projets FSE, Interreg 2 mers, Interreg III et IV, FEDER, Intégra, ... En accord avec notre partenaire belge le CPE-HN de Charleroi, l’Icam propose de développer un projet transfrontalier portant sur une formation d’opérateurs de soudage.

Le CPE-HN

Est une association sans but lucratif (asbl) créée il y a 30 ans et gérée par les partenaires sociaux du secteur de l’industrie technologique.

Le CPE-HN est un partenaire régulier du FOREM, de Bruxelles Formation et de TechnoCampus. Le CPE-HN intervient en particulier dans le champ de la formation professionnelle dans le secteur du soudage et dispense des formations auprès des demandeurs d’emploi et des salariés. Il s’agit de formations diplômantes en soudage : International Welder IW, International Specialist et Technologist IWS/T, International Welding Inspector IWIP certifiées par l’ABS - Association Belge du soudage.

Le CPE-HN de Charleroi et l’Icam de Lille s’appuient sur une expérience partenariale transfrontalière significative dans le cadre de divers programmes Interreg ou dans le cadre de projets menés hors des programmes européens.

Les raisons de ce projet

Il n’existe aucune certification similaire « Diplôme de Soudeur International » couvrant le territoire transfrontalier français (pour le versant français : seules deux régions concernées par cette certification : Normandie et Lyon).

Ce projet est une réponse aux diagnostics de l’emploi transfrontalier et en particulier des territoires de Lille, Valenciennes, Tournai, Ath et Mons (flux des travailleurs transfrontaliers, état des lieux des transports collectifs, besoin de main d’œuvre, offre de formation spécifique de part et d’autres des deux zones transfrontalières (cf Diagnostics territoriaux 2013 et 2015)

Diagnostic / marché de l’emploi en Belgique : selon un document du FOREM « FOREM – Analyse du marché de l’emploi, la réserve de main d’œuvre est faible en volume et est essentiellement constituée en majorité de personnes de plus de 40 ans. De plus, les métiers de soudeur et tuyauteur industriel sont les métiers pour lesquels les difficultés de recrutement sont les plus sensibles. La quasi inexistence de réserve de main d’œuvre sur ces métiers explique pour une large part les difficultés de recrutement vécues par les employeurs. (cf. FOREM Marché de l’Emploi – Juillet 2016).

Les métiers de soudeur, chaudronnier-soudeur qualifiés sont des métiers pénuriques (cf article presse ci- dessous et enquête BMO – Bureau de Main d’œuvre – Nord/Pas-de-Calais).

Les offres d’emploi se situent sur un périmètre élargi, pas seulement sur la métropole lilloise mais sur Valenciennes et le Bassin de la Sambre, ainsi qu’en Wallonie, en Flandre Occidentale, en Flandres industrielles, le Hainaut.

Tant pour la France que pour la Belgique, les besoins en soudeurs formés et qualifiés manquent cruellement. De la mécanique à la maintenance en passant par le nucléaire, l'industrie navale et les énergies nouvelles (éolien), l'ensemble des filières industrielles recherchent des soudeurs.

Pour répondre aux besoins des entreprises, il faudrait environ 3000 professionnels supplémentaires pour la France. En Wallonie, les entreprises recherchaient en 2015, 812 soudeurs. Ce métier est reconnu de part et d’autre de la frontière comme un métier en demande voire en pénurie.

Les études constatent que la réserve de main d’œuvre est faible en volume et elle est essentiellement constituée en majorité de personnes de plus de 40 ans.

Le métier de soudeurs demande à tous les niveaux de la qualification et de la polyvalence. L’expérience est le premier critère de recrutement.

D’après nos études prospectives menées en 2015, 40% des offres d’emplois sur le territoire wallon se situe en Hainaut.

En France, 90% des jeunes soudeurs décrochent un emploi moins de 3 mois après la fin de leurs études.

Objectifs

La mise en place d’une formation favorisant la qualification et la mobilité transfrontalière des demandeurs d’emploi et donc de manière induite les marchés de l’emploi (8 sessions de formation sur 4 ans),

Renforcer l’adéquation entre l’offre de la formation qualifiante et les besoins du marché du travail transfrontalier en cohérence avec les diagnostics locaux et territoriaux,

Mettre en œuvre la conception, l’ingénierie, l’organisation et la réalisation d’une formation diplômante transfrontalière inexistante sur les territoires concernés portant sur des métiers en tension de recrutement,

Intégrer des publics fragilisés et éloignés de l’emploi et en particulier des demandeurs d’emploi jeunes sans expérience professionnelle et des adultes demandeurs d’emploi de longue durée.

Accroître la fluidité et la mobilité des demandeurs d’emploi au sein des bassins d’emploi transfrontalier français et belge par la mise en œuvre de formations sur Lille et Tournai.

Favoriser et promouvoir le bilinguisme par la mise en œuvre d’un module de formation de sensibilisation à la langue néerlandophone.

Prospecter les entreprises transfrontalières et collecter les offres d’emploi afin de positionner les demandeurs d’emploi inscrits en formation dans le cadre de leur période d’application en entreprise,

Permettre le retour à l’emploi de 65 % du public ayant participé à cette formation.

Actualités

Témoignage de Bertrand Uylebroeck

Très Bon sentiments de prise en charge par les formateurs pratique ET théorique. Super Esprit de groupe Pour la formation au sein de la classe Et malgré les difficultés divergentes Pour chaque élève, on est chouchouté par les directeurs de stage. L'évolution est différente pour chacun, mais tous le monde peux évoluer avec ses qualités, capacités et rêves personnels. J'en sors avec le sentiment d'avoir évolué dans un métier qui m'était complètement inconnu.

Partenaires



Contact CPEHN


Contacter l'ICAM


Copyright © 2018 WELDCOME. All rights reserved.